L’UM6SS et Regen Lab s’alient pour développer la thérapie cellulaire

In vertu de cette convention, the deux parties were amenées à fédérer leurs efforts et à mettre en place des projets dans le domaine de la thérapie cellulaire. Ph. Seddik

L’Université Mohammed VI des sciences de la santé vient de signer une convention de partenariat avec le laboratoire suisse Regen Lab en vue de développer des projets de recherche scientifique en matière de médecine régénérative. The fruit products of this collaboration were destined as a priority to the Marché Marocain in perspective of exporting them to the international.

Dans le cadre de ses ses efforts visant, entre autres, le développement de la recherche scientifique, l’Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) a procédé, vendredi 20 mai, à la signature d’une convention de partenariat avec le laboratoire Suisse Regen Lab. L’initiative vise à permettre aux deux parties de développer des projets communs de recherche en matière de médecine régénérative, particularly dans la thérapie cellulaire. With a declaration according to the theme of “Le Matin”, Said Oulbacha, vice-president of the UM6SS, encouraged that the partnership is inscribed in the leadership of the strategic vision of Royaume, which consists in favoring research and scientific development. travers notamment l’industrialization des produits de la technologie biomédicale.

In vertu de cette convention, at-il ajouté, les deux parties seront amenées à fédér leurs efforts, échanger leur expérience et mettre en place des projets dans le domaine de la thérapie cellulaire basée sur le processus de Regen Lab. De son côté, Antoine Turzi, president fondateur du laboratoire Regen Lab, confirmed that the but of the partnership is d’innover et d’inventor de nouvelles thérapies et surtout de les breveter ensemble. «Les produits fruits de cette collaboration seront destinés in priority au marché Marocain en perspective de les exporter à l’international», at-il noté, avant de reliever que les deux parties vont focus au début sur les technologies de santé publique étant donné l ‘intérêt qu’elle revêt pour la population. Rappelons, par ailleurs, que la thérapie cellulaire sur le sang, la moelle osseuse et les cellules du patient, in particulier, demands the scientific research, ce qui nécessite de l’investissement dans le développement et l’innovation.

.



Source link

Leave a Comment