6th Saïdia Film Festival: Hommage to Naoufel Berraoui

Organized by the sign of a «Cinéma pour l’espoir d’un avenir meilleur», the sixième edition of the Festival du film de Saïdia «Cinéma Sans Frontières» at entamé ses activités, on February 24, with the homage of the rendu au réalisateur and producer Naoufel Berraoui, in acknowledgment that they are parcours de cinéaste où il a pu accumuler une filmography assez respectable.

«Naoufel is quelqu’un d’honnête dans tout ce qu’il entreprend, dans son art, dans ses amitiés, dans ses relations, dans ses positions… C’est un artiste passionné de cinéma, de tout ce qui est beau. Il a consacré sa vie à la beauté et à l’art. Il aime partager tout ce qu’il a comme connaissances et expériences avec les jeunes et je suis contente de partager cela avec lui », temoigne the comedienne Touria Alaoui at the occasion of l’hommage rendu à son époux de ella Naoufel. Ce dernier s’est dit aussi honoré d’être distinguished dans ce festival par son de ami de Bahkani. «Moi aussi, je suis venu d’une ville lointaine qui est Safi, portent ma passion pour ce domaine et beaucoup de rêves pour les partager avec les citoyens de mon pays. Je suis toujours content quand je viens dans des petites villes qui regorgent de potentialités artistiques. Et j’ai toujours aimé partager avec ces jeunes tout ce que je possède comme connaissances et expériences pour les aider à réaliser leurs rêves. Je suis convaincu qu’avec l’ambition et la volonté, on peut arriver à concrétiser tous nos rêves », dit-il de son côté de ella. La soirée d’ouverture, presented by the poet, writer and journalist Fatiha Nouhou, was also marked by the projection du court métrage “Nechba” by Houari Ghoubari (Bruxelles), followed by the long métrage “Punch” by Mohamed Amine Mouna.

A film d’action qui raconte l’histoire du jeune chômeur, Rabii, issu d’un milieu disfavorisé. Celui-ci met Mustapha, an old boxer raté devenu alcoholic que croit en Rabii et veut en faire une étoile de la boxe. Even so, I overcame the obstacles of the street, of the family and of the society, Rabii tente de s’accrocher à un rêve d’apparence impossible. Un beau casting a fait le succès de cette œuvre cinématografique thanks to Said Bey, Tarik Al Boukhari, Rabii Aklim, Sandia Taj Eddine et Naima Ilyas que ont réussi à transmettre «un message aussi important que nécessaire», as the souligné le réalisateur of ce long métrage. Ce qui a value au film de reporter plusieurs distinctions, notamment le Prix du meilleur film arabe et le Prix du meilleur rôle masculin decerné à l’acteur Rabii Aklim. «The Punch» was distinguished, also, at the National Festival of Tanger or at the raflé le Prix du montage. The screening of the film was an occasion for the famous September boxing champions of the région de l’Oriental who shined on their domain and wore the drape of Marocain in various manifestations of sports.

To note that the jury, chaired by the artist and comedian Touria Alaoui, compte dans ses membres the réalisateur Naoufel Berraoui, criticized Azzeddine El Ouafi, the réalisatrice Meryem Ait Bellahcen and the poet Mohamed El Mehdaoui. Like the souligné le director du Festival, Benyounes Bahkani, dans son mot d’ouverture de cette sixième édition, assistée par plusieurs local autorités de la ville, «cette édition est exceptionnelle à plus d’un titre, car elle est organisée dans A special period in the context of the pandemic, which continues to de Jeter son ombre sur tous les domaines économique, social et artisticique de notre pays et du monde en général». And it should be noted that the Festival of Saïdia is the choice of the départ d’essayer de redonner à la belle ville de Saïdia son radionnement, que dans les années 1970 et 1980 était un pôle touristique et culturel pioneer. «Dans cette édition, beaucoup d’espoir et d’amour nous guident à travers le cinéma, le langage de l’humanité, qui touche toutes les races et tous les peuples. C’est avec cet espoir avec lequel nous vivons et à travers lui que nous attendons avec impatience un avenir meilleur pour notre société et pour toute l’humanité. Nous organisons ce festival thanks to the confidence of our friends and the diverse regions of the world, and also thanks to our association with the values ​​of communication, coexistence and outreach on all contrées of the world» , indicate Benyounes Bahkani who insists, chaque année, à veiller à ce l’art de la musique et du chant soient presents à travers le luthiste et chanteur palestinien Zaid Taib.

.



Source link

Leave a Comment