Faouzi Skali appeals to a spiritual humanism

Le spécialiste du soufisme was invited, on April 14, to the Villa des arts in Casablanca, to encourage a meeting on the theme «Le soufisme, un patrimoine mondial de l’humanité?»

«Il faut se ressourcer dans le patrimoine soufi pour initier un humanisme qui s’associe à la spiritualité», c’est l’idee qu’a soutenue Dr Faouzi Skali, jeudi à la Villa des arts de Casablanca. I invited the cadre of a Cycle of conferences organized by the Fondation Al Mada, a specialist in soufism, to appeal for the adoption of a spiritual humanism. Pour lui, il faut utiliser les nouvelles technologies en favor de la spiritualité. «Ce patrimoine doit être réinvesti et réinjecter dans notre vie quotidienne afin de le fructifier et en sortir une énergie nouvelle» at-il déclaré he.

Issu d’une famille liée aux traditions du soufisme, Faouzi Skali addressed the theme du jour «Le soufisme, un patrimoine mondial de l’humanité ?» in se référant à son personalle expérience of him. I invited the imagination of the public to the world of his grands-parents, des personnes formées dans la théologie et attachées aux rituels propres au soufisme. Faouzi Skali nous a ouvert une fenêtre dans ses souvenirs d’infance of him puisés dans de séances de récitation (Dhikr), des cercles de prière, des chants (Sama’a) et des danses (Hadra).

Le spécialiste en soufisme s’est inconsciemment impregnated by great poetic sources like Al-ḤArrÄ q. Faouzi Skali speaking of moments of ecstasy and «Khamra» (ivresse spirituelle). Les études francisantes et l’entourage estudentin révolutionnaire ne l’ont pas eloigné de son monde soufi of him. Contraire, c’était pour lui un cocon limited que le pousse à chercher et à se poser multiple interrogations.

C’est ainsi qu’il s’est interessé au «soufisme as much as spirituality and as much as culture». Au fil des livres et des rencontres, Faouzi Skali reveals the philosophique vision of soufism as well as the connections between the confréries soufies du Maroc. Sa quete of him emmené à découvrir de grans noms du soufisme comme Ibn Ajiba, Ibn Arabi et bien d’autres. Le parcours de Faouzi Skali illustrates the patrimonial dimension of soufism that can intervene in education, society and life, in general.

Pour ce chercheur, il faut réinjecter cette culture du soufisme dans la société d’aujourd’hui notamment chez les plus jeunes. Des voies de contact doivent être rétablies avec ce patrimoine pour irrigar nos âmes et y mettre des germes de sagesse pour les retrouver au moment venu. «Dans une époque où on s’intéresse beaucoup aux nouvelles technologies, on peut passer à côté de quelque chose d’essentiel que le monde a créé.

C’est une civilization d’une grandeur extraordinaire que nous devons récupérer», at-il déclaré. Et d’ajouter que la raison et la spiritualité doivent se conjugar. Dans ce cadre, Faouzi Skali evoked «Sufi Heritage», a platform created to facilitate access to soufie culture. «Ony transmits de façon vivante the great works of soufism through the specialists of different countries. Cette technologie qui va nous anéantir, on va la chevaucher et en faire une monture pour que son efficacité soit au service de la spiritualité. C’est l’humanisme spirituel’, at-il conclu.

.



Source link

Leave a Comment