L’artiste Saïd Afifi proposes “Les constellations de la Terre”

The exhibition will be held from February 1 to March 5 in Casablanca. Saïd Afifi East are his work on the problems of natural landscape, biomimicry and the impact of new technologies in the observation of the world.

The Moroccan artist who continually explores the anthropological dimension of new technologies is invited to the L’Atelier 21 art gallery in Casablanca. Saïd Afifi and present for the premiere of his works, from February 1 to March 5. L’artiste-plasticien offrira au public «Les constellations de la Terre». It is not a simple exposition, more than a passion job and invites reflection on the Google Earth software. Dans ce solo show, Saïd Afifi bouleverse la perception du paysage. Selon l’artiste multidisciplinaire épris récemment par les images aériennes ou satellitaires de la Terre, «On ne sait plus à quel moment le réel est réel». Afifi is sued if «une immersion dans le paysage est encore possible». «Comme dans le mythe platonicien, la tromperie sur les apparences guette toujours, mais elle dépend désormais des fournisseurs de données ou de ce qu’il est agreed d’appeler datas qui, selon Afifi, “fracturent” notre perception du paysage en raison des Bugs are produced lorsque l’on passe d’un center de données à un autre.

The satellite images pouvant être transmitted by NASA (Agence spatiale américaine) and collected by force cells fournies par d’other centers nationaux d’études spatiales; sachant qu’en la matière des forms de censure peuvent encore exist à l’échelle de certains États», explains l’écrivain d’art Olivier Rachet, dans le texte du catalog d’exposition. In the process of creating it, Saïd Afifi focuses on the dysfunctions, dans des rapports d’échelle parfois inversés.

As the user of Google Earth can choose to zoom in on a part of son choix, Afifi privileges a form to the detriment of an autre. Selon Olivier Rachet, l’artiste in which of new perceptions n’agit pas seulement sur la représentation d’un espace géographique, mais s’évertue à faire émerger une nouvelle temporalité including tout autant le passé que le future. «Dans are atelier of him, they are printed and préalable different prizes from your satellites from which the artist is going to intervene directly. Mais le plus souvent, le dessin et, pour la première fois dans son parcours de el, la peinture viennent relayer ces fascinating images que transforment surtout le genre de la peinture de paysage tel que nous avions l’habitude de la définir en histoire de l ‘art », indicate-t-il. Saïd Afifi proposes aujourd’hui un monde qui n’existe peut-être pas encore. Dans son exposition «Les constellations de la Terre», les dessins et les toiles sont regroupés as composant une cartographie mentale unpublished, more proof of anticipation than of scientific objectivity.

*********************

Parcours de l’artiste

Saïd Afifi is born in 1983 in Casablanca. Lauréat de l’Institut des Beaux-arts de Tétouan in 2008, the promotion Chantal Akerman du Studio national des arts contemporains – Le Fresnoy – from 2016 to 2018. Passionné de cinéma, de littérature et de nouvelles technologies, il développe depuis 2012 une recherche autor de l’architecture postmoderniste, revendiquant entre l’influence des textes de Nietzsche et de Jean Baudrillard as well as the architectural forms of Claude Parent et du Corbusier. Il n’hésite pas à leur emprunter certaines de leurs «obsessions» : temps, vitesse, archéologie, identité, etc. Furthermore, they are working on it from the east to the problems of natural landscape, biomimicry and the impact of new technologies in the observation of the world. Il coexiste dans le travail de Saïd Afifi une ambivalence qui glisse d’une œuvre à l’autre sans jamais nous permettre de saisir l’intégralité des enjeux. In 2018, il expose pour la première fois au Fresnoy, l’installation immersive Yemaya, en réalité virtuelle accompanied by cinq dessins. Le visitaur est ici invité – par le prisme de lunettes de réalité virtuelle – à parcourir une grotte lors d’une déambulation méditative et poétique. Cette œuvre is composed of scientific images of three grottes sous-marines fidèles à la réalité (situées en Méditerranée). Les détails et volumes de ces grottes ont été captés via the processus de photogrammétrie par des milliers de photographies bidimensionnelles en très hautes définitions, traitées et assemblages avec un logiciel de manière à reproduce a space in three dimensions. Fascinated by the precision of scientific numerical images and the ability to renew notre perception du monde, Saïd Afifi s’est approprié cette matière pour rassembler ces images en une seule grotte. At the manière d’un chercheur et d’un collectionneur obsessionnel, il a extrait, dupliqué et assemblage des détails issus de chacune. In combination with these three grottes, the artist reinvents him in a kind of mental voyage that allows him to de faire him between Europe and Africa and who – at the manière de son oeuvre Naufrage du cube – fait fi de la réalité , jusqu’à en faire disparaître les frontières. His works are exposées au Maroc, en France et ailleurs. In 2010, he participated in the Biennale des jeunes créateurs d’Europe et de la Méditerranée in Skopje (Macédoine), in 2013 in the Vidéoformes Festival in Clermont-Ferrand (France), in 2015 in the exhibition Le Maroc contemporain à l’Institut of the Arab world of Paris (France). In 2017 and 2018, the works Etymologie et Yemaya lors des expositions Panorama 19 et Panorama 20 du Fresnoy (France) will be presented in 2019 at the Biennale de Rabat (Maroc). La même année, his video of him Naufrage du cube is presented at the Beirut Art Fair (Lebanon). The works of Saïd Afifi are part of the public and private collections, notably the Musée de Bank Al-Maghrib (Maroc), the Musée d’art contemporain africain Al Maaden (Maroc) and the Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (Maroc). ). Saïd Afifi travaille between France and Maroc.

.



Source link

Leave a Comment