Le sort des étudiants scellé, return to the LMD

More than 23,000 students are registered for the debut of the 2021-2022 university year in Bachelor. The decision of the Ministère de l’Enseignement supérieur d’arrêter ce système suite aux recommendations du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique a été a veritable shock for ces étudiants. Since the universities have begun to organize themselves for reconversion, the students have arrived toujours afterward.

After combing four months after they are launched, the Bachelor system is ready to end. The decision to été annoncée, il and quelques jours, by the minister of l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdellatif Miraoui, who affirmed that the application of the cette réforme s’est faite sans se baser sur le cahier des normes Pédagogique et sans l’adoption du projet de décret qui le régit. Alors that the old government a dû batailler pendant des années pour l’adoption de ce système, l’actuel minister assure that ce dernier a été lancé sans fondement légal et que la livraison d’un diplôme de Bachelor is impossible dans ces conditions.

Il faut dire qu’après a lancement en grande au début de cette année universitaire, personne ne s’attendait à une telle décision. Et encore moins les 23,000 étudiants enscrits au système Bachelor. Ces derniers ont été shocks par l’annonce du minister et se sentent aujourd’hui déçus et perdus. D’ailleurs, certains d’entre eux ont organisé de las manifestations devant leur université notamment à Rabat, El Jadida et à Marrakech afin d’exprimer leur colère et leur refus de la décision du ministère. «Amertume, désespoir, incompréhension, voilà ce que nous ressentons après l’annulation du Bachelor. Nous étions tellement heureux et motivés d’être la premiere promotion ayant choisi ce système. Personnellement, I feel that tous les rêves que j’ai bâtis depuis des mois sont effondrés. Nous n’acceptons pas cette décision que nous ne comprehensions pas du tout», nous confies Marwane, 18 years old student at the Faculty of Legal, Economic and Social Sciences-Aïn Chock (FSJES), relevant from the Hassan II University of Casablanca où more than 4,300 students experiencing the same situation.

For its justification, the Minister of Higher Education has affirmed that this decision intervened suite aux recommendations from the Higher Council of Education, Formation and Scientific Research (CSEFRS) who has sent a three-critical notice on the Bachelor of Science. Chef du gouvernement en décembre dernier. «The decision of the arrêt du Bachelor to été prize suite à l’avis du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique que a émis des réserves sur l’adoption de ce système et sur l’opportunité d’ajouter une année supplémentaire au cycle Licence”, declared au “Matin” Mohamed Tahiri, director of l’Enseignement supérieur du ministère.

It is to be noted that the Conseil avait also revealed that this reform has many more difficult regulations, not the addition of a parallel new cycle, which does not guarantee the necessary academic efficiency. The CSEFRS also criticized the focus of the system, during the last year, on social skills at the expense of consecrated units and cognitive knowledge. Finally, dans son avis, le Conseil a souligné que le Bachelor souffre de l’insuffisance des moyens financiers nécessaires pour le redressement de l’université.

More because of the choice of brutally arresting the system in the military of the university year in lieu of attending to the rentree prochaine pour laisser le temps aux étudiants to prepare for a change, ne serait-ce que psicologiquement? Selon M. Tahiri, attend the end of the year serait trop tard pour reverser les étudiants dans le système LMD (Licence-Master-Doctorat). «Les modules du first semester sont des cours de base que seront aisément capitalisables dans le cursus dans lesquels les étudiants seront reverses. Plus on advance, plus this capitalization will be complicated. The capitalization by the étudiants des enseignements qu’ils ont suivis during the first semester is a crucial question», indicate-t-il. Et d’ajouter qu’«il faut insist que tout sera fait pour que le reversement se fasse sans no impact négatif sur les étudiants. Tout ce that the étudiants ont fait during the first semester will be capitalized at the level of the filières dans lesquelles ils seront reversés. D’ailleurs, ces filières seront de deux types. Soit des filières extantes que s’apprêtent justement à la capitalisation, soit de nouvelles filières “Licence” que permettront la capitalisation. Soulignons que dans le reversement, d’éventuelles préférences de étudiants seront bien understoodu prises en compte».

For ailleurs, the director of higher education revealed that he would minister to work again with the universities to facilitate the reversal of students. «À cet égard, the platform for the submission of filières for accreditation to this ouverte par le ministère pour permettre aux universités d’ouvrir de nouvelles filières Licence pour y reverser les étudiants que ne peuvent pas être reversés dans des filières exexistentes. The ministère et l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité (ANEAQ) are mobilized to activate the processus d’évaluation et d’accreditation des nouvelles filières’, Souligne M. Tahiri.

At the level of universities, multiple meetings on this tenues after the anniversary of the ministère dans le but de s’organiser pour la suite de l’année universitaire 2021-2022 et decider du sort des étudiants enscrits au Bachelor after the suspension of the dernier. I contacted us, Abdelkrim Outaleb, doyen of the Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Marrakech, affirming that they are établissement a réagi suite à la suspension du système Bachelor en tenant plusieurs réunions avec les chefs des départements, les coordonnateurs des filières et the pedagogical commission of the faculty. «The object of meeting is to partner with suitable and convenient solutions for the suite of courses for the students concerned. The pedagogical commission took into consideration the exceptional situation of ceux et celles who ont suivi leurs cours et who ont passed the exam dans le système Bachelor”, indicates M. Outaleb. «The commission decided to renverse all students, toutes filières confondues, au système LMD en leur préservant leurs droits de capitaliser les modules validés, to dress a tableau de correspondence des matières des deux systèmes (LMD et Bachelor) in permettant à all étudiants de suivre des cours dans les modules rares manquants selon la programmation que sera affichée très prochainement”, poursuit-il.

They give him explain, in outre, that the programming des cours et de la session de rattrapage sera flexible et dans l’intérêt de tous ces étudiants. «At the level of the FSJES of Marrakech, the Pedagogique Commission et l’administration decided to report the rattrapage session on March 20, 2022. Dans une approche de proximité et de communication, nous avons organisé 3 rencontres avec les étudiants de toutes les filières : Private Law, Public Law and Management and Management Sciences. Ces rencontres avaient comme objectif d’accompagner, d’informer et d’éclaircir ce qui pourrait être ambigu pour les étudiants dans la mise en œuvre de conversion. Nous tenions également à rassurer les étudiants et leur expliquer que la FSJES remains comme d’habitude à la disposition de tous ceux qui auront des difficultés dans leur cursus», report M. Outaleb. Ce dernier deems, par ailleurs, that the students ont tous les atouts et qualités pour s’adapter au changement survenu grace à leur capacité, leur excellence et leur volonté de réussir.
—————————————–

Temoignages

Inass, 18 years old, student at the FSJES of Mohammedia

«I thought that the decision made by the minister concerning the suspension of the Bachelor is insensée, three décevante et aura malheureusement un impact negative sur les 23,000 étudiants ayant choisi ce système à travers le Maroc.
Pour moi, cela reflète l’amateurisme des decideurs; He also announced that the arguments advanced by the Minister of Guardianship are not the same as contingencies. On the contrary, they did not create a total flou causing a development auprès des étudiants.
Quant à mon avenir, je ne sais même pas ce qui m’attend et je n’ai plus confiance dans le système universitaire marocain. Et pour cause, les décisions changent à chaque fois, et ce sans prévenir mettant en péril l’avenir des dizaines de milliers d’étudiants. Gros flop M. Miraoui !”

************************************

Ayoub, 18 years old students at FSJES in Marrakech

«Nous avons choisi ce système parce qu’il nous ouvrira de perspectives et des opportunités pour le développement de nos carrières notamment à l’étranger. Beaucoup de moyens ont été mobilisés pour réussir ce défi et nous avions beaucoup d’ambitions. Nous annoncer l’arrêt de ce système que nous avons choisi avec autant de convictions nous détruit. Personally, I feel lost and I’m so beautiful that I am projected by the system that we are currently proposing. Cela montre that the responsible n’ont aucun respect pour us, les étudiants. Nous dénonçons cette décision qui a été prize sans aucune raison valable.”

.



Source link

Leave a Comment