the forecast of croissance revue à la baisse in Afrique du Nord

The UN redouted a negative impact accentuated by the war in Ukraine and the monetary reser- rement on the global economic croissance. A report of the Conférence des Nations united sur le commerce et le développement (Cnuced), organe de l’ONU chargé du commerce et du développement, a revu à la baisse sa projection de croissance économique mondiale pour 2022, the ramenant of 3.6 % to 2.6%, «in raison de la guerre en Ukraine et des changes de politiques macroeconomiques opérés par les pays au cours des derniers mois». Cette révision à la baisse is presque du même order pour l’Afrique (from 2.9% to 1.8%) and l’Afrique du Nord in particular (from 3.1% to 2.2%).
The Cnuced considers that the war in cours in Ukraine is likely to reinforce the trend towards monetary resserrement dans les pays advancés et les hausses de taux dans ces économies, conjugates aux mouvements désordonnés des marchés financiers mondiaux, pourraient constituting «une combinaison dévastatrice pour les Economies in development”.

The report reveals that the volatility of the marchés des matières premières, devises et des obligations, dans la mesure où les investisseurs recherchent des valeurs refuges, a déjà provoked une fuete des capitaux et une augmentation des primes de risque sur las engagements financiers de économies en development.
Il souligne que les besoins du service de la dette publishes à court terme constituent une préoccupation croissante. The Cnuced estimates that it will pay them in development devraient avoir kiss of 310 million dollars to ensure the service of the dette publishes outside in 2022, which is the equivalent of 9.2% of the encours de la dette publishes outside at the end of 2020.
**********************
Industrialization on carbon: le Maroc cited in example

The report of the Cnuced cites Morocco as an example of countries in development that adopted a global strategy of industrialization based on technologies based on carbon and resource savings. Partant of the will to diversify the energy mix and to reduce the part of imported fossil fuels in the energy appropriation, the Royal Family adopted the ambitious objectives in the matter of renewable energies in 2008 and created a favorable legal framework, of training programs et de recherche, une agence de développement et de mise en œuvre de projets et des fonds publics dédiés au financement des investissements nécessaires.

.



Source link

Leave a Comment