The WHO appeals to cross the borders, acquiess the scientists

Les scientifiques affirmen que fermer le ciel aérien n’est pas une solution pour comer à bout de la pandémie.

After the debut of the Omicron vague, the WHO launched the apps to help the remaining borders address the concerns. The Emergency Committee of the International Sanitary Regulation of the UN Organization has recommended a new fois aux pays de mettre a terme à la fermeture du ciel, but also of lever l’obligation du pass vaccinal pour les voyages internationaux. What do we think experts do?

The fermeture des frontières et la mise en œuvre d’interdictions générales de voyager no sont pas efficaces pour arrêter the international spread of Covid-19. Et c’est l’Organisation mondiale de la santé (WHO) qui le dit ! The WHO Emergency Committee for International Sanitary Regulations has also recommended a new fois aux pays d’ouvrir leurs frontières, car cette mesure n’aucune valeur ajoutée and continue to contribute to the economic and social stress of États parties . The Committee is also convinced that it fails to maintain the firm frontiers, but encourages transparent and rapid notification of the emerging variants that are preoccupied.
In Maroc, the réouverture des frontières est très attendue par all over the world, in particular, the workers and the companies of the tourism sector and the hotels who are strongly affected by the interdiction of international voyages. De son côté, le gouvernement surveille le développement de la situation épidémiologique dans les pays ayant ouvert leurs frontières en attendant de prendre une décision. The minister of foreign affairs, of the African and Marocain cooperation residing in the foreigner, Nasser Bourita, encouraged that the discussions are currently in the courts, rather than the outreach of the frontiers being important, it demeure lies in the guarantee of conditions nécessaires, à même de préserver la santé des visitaurs et des citoyens marocains. For his part, the Minister of Health, Khalid Ait Taleb, declared dernièrement qu’il faudra attendre la baisse des infections pour pouvoir ouvrir de nouveau l’espace aérien.

Pourtant, les médecins et les scientifiques are all favorable to l’ouverture des frontières. Joint par nos soins, Pr Jaâfar Heikel, professeur d’épidémiologie et spécialiste des maladies infectieuses, affirms that toutes les dernières études ont prouvé qu’Omicron est moins virulent que le Delta et que les gens ont peu de chance de développer des forms grave de the Covid-19. C’est la raison pour laquelle il faut en finir avec la fermeture des frontières. «The great name of contaminations I registered tous les jours dans le monde n’est pas synonyme de gravitaté. The vaccination of a large part of the world population also means that post-infection immunity plays an important role in the protection of individuals. Donc, aujourd’hui, the important restrictive measures tell you that the interdiction of international voyages n’ont pas lieu d’être par rapport à réalité épidémiologique. Toutes ces données devraient inciter les différents responsable à un assouplissement, voire à un arrêt d’a certain name of restrictive measures which also have an impact on the health plan than social and economic”, assure him scientifique.

«The arrival of foreign tourists and risks has complicated the epidemiological situation»

Dr Tayeb Hamdi, medecin chercheur en politiques et systèmes de santé, n’en thought pas moins. Il deems, in effect, that the WHO to tout à fait raison d’appeler les pays à rouvrir leurs frontières. «Fermer le ciel aérien n’est pas une solution pour comer à bout de la pandémie. Contraire, cela poussera les pays que découvrent de nouveaux viruses ou variants à le cacher au lieu de le declarar, ce qui risque de compromettre les international efforts dans la lutte contra la pandémie. Il n’y a donc aucune raison que justifie la fermeture des frontières jusqu’à present. It is a measure that is surveyed to help the countries to prepare for the arrival of a new variant, more than one is the cell that is entering and surtout is spreading, and it is not the comb to maintain the fermeture des frontières”, developpe le médecin. Et de souligner qu’«au Maroc, nous avons atteint le pic. La décrue des cas positifs commencera dès fin janvier à Casablanca, et peut-être une semaine ou dix jours après dans les autres régions. Nous allons aussi certainement enregistrer un elevé de décès jusqu’à mi-février. More voyageurs arrive in the foreigner’s origin and risk not complicating the epidemiological situation, nor of surcharging us for resuscitation services. Le vrai risque est celui des Marocains présentant des symptômes et qui refusent de se faire tester et continuant de propagar le virus».

In addition to the outreach to the borders, the WHO has appealed to lever the obligation to pass the vaccine for people who are traveling to foreigners. The Emergency Committee of the International Sanitary Regulations of the United Nations Organization urged that travel measures tell them that they mask, dispose of, isolate or quarantine and vaccination doivent être fondées sur l’évaluation des risques et éviter de faire despite the financial charge on international voyageurs. I questioned the subject, Dr. Hamdi believes that the WHO approach is logical on condition that it understands its funds and the angle sous lequel l’instance voit les choses. «The WHO refuses the use of the vaccination pass for the voyages dans un souci d’équité. She judges that vaccination is unbalanced in the world. The citizens of certain countries don’t have the chance to be faire vaccinated, the Organization thought that it is jealous and devrait pas être une raison pour les deprive de voyage”, analyzed Dr Hamdi. Ce dernier specifies that those responsible for the country think differently from the WHO, car ils ont la responsabilité de protéger leurs citoyens. He insists on the use of the vaccine pass that allows non-seulement to encourage the populations to be faire to vaccinate, but also to protect the vaccinated people and even the non-vaccinated people, leur entourage, also to protect the population from the risks that lie in the propagation of viruses.

.



Source link

Leave a Comment