Vitamin D and omega-3 reduce the risk of auto-immune maladies

Vitamin D is not seulement capitale por la santé des os et des dents, mais elle a également un rôle immunomodulator et pourrait empêcher le dérèglement auto-immun à l’origine des MAI.

A new study allows us to confirm that the daily intake of dietary supplements based on vitamin D and omega-3 is essential to reduce the risk of auto-immune maladies.

If it is shown that Vitamin D and omega-3 are of great importance for the prevention of infection by SARS-CoV-2 and its severe forms, the researchers at Brigham and Women’s Hospital and Harvard Medical School in Boston (States-Unis) ont fait une autre découverte de taille: ces deux composants seraient également hautement bénéfiques pour minimizer voire diminuer le risk de développer une maladie auto-immune (MAI). The étude appeared in January 2022 in the British Medical Journal, reported by the media, affirmed, by ailleurs, that these deux complements rotated among others in diminuant «les inflammatoires de l’organisme marqueurs».
Rappelons that auto-immune maladies such as plaque sclerosis, polyarthritis rhumatoïde, type 1 diabetes or psoriasis, are an ensemble of pathologies or the immune system attacking the constituents of the organism. Certaines MAI concern a seul organe (thyroïde, globules rouges, système nerveux…), mais d’autres touchent plusieurs et sont baptisées maladies de système ou systémiques. Note that the MAI represent the three causes of morbidity in the world after cardiovascular disease and cancer and touch between 6 and 8% of the population, in three gross majority of women.
Pour faire le plein de vitamine D et d’oméga-3, rien ne vaut le soleil et la consumption des poissons gras, selon les spécialistes.
……………………………
Questions to Dr Khadija Moussayer, specialist in internal medicine and geriatrics, president of l’AMMAIS

“Vitamin D and the immune system of poisson omega-3 pourraient être capable of regulating the genes involved in inflammation and the immune responses”

– What is your reading of the results?
The results of cet essai clinique suggèrent qu’une supplementation de longue durée in vitamine D et en fatty acids oméga-3 d’origine marine pourrait s’averer protectrice contre les maladies auto-immunes (MAI) et montre que est surtout la supplementation in vitamin D which is associated with the decrease in the occurrence of auto-immune maladies.
C’est une étude bien meée, she concerned an important name of participants et leur suivi de 5 ans a été suffisamment long. Néanmoins, it presents certain limits du fait qu’elle to concern principalement des adultses plus agees et ses résultats ne peuvent être généralisés à des subjects plus jeunes. Or, an important name of MAI surviennent surtout chez la femme jeune et notamment le lupus systémique.
Rappelons que les MAI sont un ensemble de pathologies où le système immunitaire s’attaque aux propres constituants de l’organisme. Certaines are limited to a seul organe comme la maladie de basedow que touche la thyroïde ou le diabète de type I que concerninge le pancréas. D’autres, appelées systémiques, attack successivement or simultanément multiple organs tel le lupus qui touche la peau, les articulations et les reins ou la maladie de Gougerot-Sjögren à l’origine d’une sécheresse de la bouche et des yeux.

– What are the conclusions to be retained?
Effectively, vitamin D is an allié du système immunitaire. They are not seulement capitale pour la santé des os et des dents, mais elle a également un rôle immunomodulator, et pourrait empêcher le dérèglement auto-immun à l’origine des MAI. Due to its action on the proteins that make up the junctions between the intestinal cells, vitamin D allows it to maintain the integrity of the intestinal muqueuse, also blocking the passage of pathogens that contribute to the origin of intestinal or other auto-immune maladies.
In addition, vitamin D and the immune system of poisson omega-3 pourraient être capable of regulating the genes involved in inflammation and the immune responses. Néanmoins, well that the essais sur les animaux aient montré that vitamine D inhibits the réactions immunitaires, de petits essais de supplémentation en vitamine D chez les people atteintes de maladies auto-immunes ont donné des résultats négatifs.

– What do you recommend for immunosuppressed people for booster leur système immunitaire?
Les MAI sont d’origine multifactorielle, avec une prédisposition génétique et des facteurs environnementaux divers. Ces vingt dernières années, nous avons assisté à une recrudescence des cas de maladies autoimmunes, certaines ont doublé ou même triple comme la sclérose en plaques ou le diabetes de type 1.
After the industrial revolution, notre environnement s’est bouleversé, et maintenant plus de 100,000 produits divers accompagnent notre vie quotidienne dont certains sont suspectés d’être à l’origine du développement de maladies auto-immunes, notamment les pesticides, certains plastiques et les métaux lourds.
Une bonne hygiène de vie, une nourishment saine et une physique régulière activité sont le meilleur rempart contra les maladies auto-immunes et d’autres maladies chroniques.

.



Source link

Leave a Comment