Maroc-Japan: advanced cooperation in matière de culture des coquillages

Des experts de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont effectué, dimanche, une visita au site du projet Tiguert-Imiouadar, près de la ville d’Agadir, en vue de parteager les expertises avec les pêcheurs marocains en matière de développement of the conchyliculture, (cultures des coquillages). The objective of this mission, initiated in collaboration with the Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), is to contribute to the promotion of the aquaculture sector, through the verification of the mytiliculture technique (elevage des moules) Applicable under the conditions of mer au large et de renforcer la capacité technique en matière d’expertise accumulée par le Japon, avec l’investissement moins coûteux.

He made a declaration to the MAP, the president of the Aftas Tiguert, Mohamed Bouhia, coopérative de pêche artisanale, s’est félicité de cette initiative que apermis aux pêcheurs de bénéficier de la riche expérience des experts japonais, relevant que ce projet d’vergure This porteur de valeur ajoutée pour la coopérative even in the Souss-Massa region. Pour sa part, Aïcha El Alaoui, chef du service de la coopération bilatérale à l’ANDA, a mi en avant la qualité de la coopération maroco-japonaise dans le domaine aquacole qui a permis aux pêcheurs marocains de renforcer leurs compétences en conchyliculture, notant that this activité génératrice de venu contributes to the socio-economic development of the region. The first mission of JICA experts was carried out in 2019 to determine the site of the Tiguert-Immioudar project, review the existing military installations and tire the leçons. Après sa suspension à cause de la situation sanitaire de la Covid-19, la deuxième mission a eu lieu en août 2021.

Le Maroc, one of the first halieutic countries on the African continent, registering a national production of one million and some important centaines de mille, launched the Halieutis Plan in 2009, which orients non seulement la pêche maritime, mais l’aquaculture dans them années to come. In 2011, I Royaume a mi en place l’ANDA with a tool for development and promotion of the sous-secteur aquacole. After its creation, ANDA took on the role of guichet unique for the promoters potentiels d’aquaculture et de fournisseur des renseignements techniques et économiques de ce domaine.

.



Source link

Leave a Comment