The bank credit ends 2021 with a moderate rate of 3%

The bank credit at the end of 2021 sur a croissance of 3%, with an increase of 988.212 million DH, according to the dernier chiffres published by Bank Al Maghrib, against 4.5% in 2020. Il est tiré vers le bas notamment par le recul des credits à l’equipement (-4.4%).

The bank credit is relatively ressaisi at the end of année dernière, mais son rythme de progression est plutôt lent. The financing of the economy by banking, in effect, ended 2021 on a croissance of 3%, with an increase of 988.212 million DH, according to the dernier chiffres published by Bank Al Maghrib, against 4.5% in 2020 où The bank credit to this increased by the efforts consentis to reinforce the financing of the economy in the midst of the crisis linked to the Covid-19 pandemic, via the notation of the device of Damane Oxygène. Ce taux de croissance du credit bancaire in 2021 a été ainsi proche de la prévision du Haut-Commissariat au plan (HCP) qui tablait, dans le Budget Economique Prévisionnel 2022, sur une hausse des crédits bancaires de près de 3.1% suite, explain-t-il, « à l’accélération des credits de trésorerie aux entreprises et le rebondissement des prêts à l’habitat et des credits à la consommation ». To note that for the year in court, the HCP is attending to a progression of bank credits of 3.7% in 2022, «sous l’effet de la poursuite de redressement de la reprise prévue des activités économiques et de l’ impact attendu des programs de soutien des ménages et des entreprises”.

In 2021, the bank credit is drawn vers le bas notamment par le recul des credits à l’équipement who are enfoncés de decembre dernier sur un rythme mensuel (-4%) pour term l’année à -4.4%, après -1.4% at the end of November. Les crédits immobiliers ont, quant à eux, idling advantage, affichant 2.7%. For ces derniers, les chiffres de BAM montrent une décélération des credits à l’habitat à 4.9%, dont le financement participatif à l’habitat que s’est accru de 40.6% à près 16 milliards, au moment où the chute des credits aux promoters immobiliers s’est accentuée (-7%). Pour les credits à la consommation, ils rest sur leur un bon trend mais leur croissance reste plutôt faible (2.7%). S’agissant des comptes debiteurs et crédits de trésorerie, ils continuent à afficher une évolution à deux chiffres (10.3%).

.



Source link

Leave a Comment