La santé mentale fortement exposée aux risques climatiques

If the effects of climatic changes on our physical sanity are well known, the impact on mental sanity is a beautifully documented subject. In a recent guidance note, the World Health Organization (WHO) draws attention to the subject and calls on countries to include mental health support in response to the climatic crisis.

Who l’eût cru? Les changements climatiques ne constituent pas uniquement un danger pour notre planète et notre santé physique, mais ils present aussi des risques graves pour notre santé mentale et notre bien-être. In a new orientation note launched on the occasion of the Stockholm+50 conference on the environment, the World Organization for Sanity (WHO) urged the countries to include mental health support in response to climatic crisis. The results of this note are consistent with a recent report by the Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), published in February of this year. The GIEC avait soutenu that the acceleration of climatic change constitutes a croissant menace for mental health and psychosocial well-being, and a facteur of emotional stress, anxiety, depression, and suicidal behavior.

«Les impacts du changement climatique font de plus en plus partie de notre vie quotidienne, et il très peu de soutien dedicated to santé mentale exists available pour les people et les communautés confrontées aux aléas climatiques et aux risques à long terme», declares the ‘WHO. Et d’ajouter que «Les consequences des changes climatiques aggravent la situation déjà extrêmement précaire de la santé mentale et des santé mentale services à l’échelle mondiale. Près d’un milliard de personas sont attendees de mental troubles, mais dans les pays à revenu faible ou intermediaire, 3 sur 4 n’ont pas accès aux nécessaires services. In tenant advantage compte de la santé mentale et du soutien psychosocial dans le cadre de la réduction des risques de catastrophe et de l’action climatique, les pays peuvent mieux contribuer à protéger les persons les plus exposées aux risques».

L’agence onusienne souligne, par ailleurs, que les effets des changes climatiques sur la santé mentale ne sont pas les mêmes pour tous. Certain groups are touched by manière disproportionnée in function of facteurs tels que le statut socioéconomique, le genre et l’âge. Cependant, it is clear that climatic changes on an incidence on the good name of social determinants who represent leave a three lourd fardeau pour la santé mentale à l’échelle mondiale, sachant que la mayorité des pays ne prennent pas ce volet en considération.
The new note d’orientation de l’OMS also recommends that important approaches aux pouvoirs publics pour faire face aux consequences des changes climatiques sur la santé mentale. Il s’agit d’intégrer le support en favor de la santé mentale à l’action climatique et les considérations climatiques dans los programs de santé mentale. The Organization also recommends its appuyer sur des engagements mondiaux, d’élaborer des approches communautaires pour atenuer les vulnérabilités et compler l’important deficit de financement dans le domaine de la santé mentale et du soutien psychosocial.
————–
L’avis de Mohamed Hachem Tyal, psychiatre et psychanalyste
«La lutte contre l’impact des changements climatiques sur la santé mentale doit être un souci des décideurs et des acteurs sociaux»

«Il est très important aujourd’hui de s’intéresser à l’impact des changes climatiques sur la santé mentale. In effect, even if on n’en parle pas souvent, la santé mentale et le bien-être des individus sont très dépendants de l’environnement dans lequel nous vivons dès le plus jeune age et ne peuvent être dissociates de ce qui arrive dans le world, au climatic level. Plusieurs changes sont en train de s’opérer et nous n’y sommes pas préparés, ce qui dépasse notre système défensif psychologique et agresse notre psychique. From the moment où il already a dépassement des capacités de gestion psychologique, which touches in particular a category of vulnerable people, cells-ci retrouveront en souffrance avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir in terms of psychiatric pathologies.
The WHO is well aware that the climatic changes are more than present in notre quotidien, due to the need to learn in compte cet aspect pour l’amélioration de la santé mentale. Nous avons un devoir vis-à-vis des générations to come. The faut mettre in place des plans et des stratégies d’actions et de sensibilización in order to reduce the greatest possible impact of climatic modifications on the santé mentale avant qu’il ne soit trop tard. Certains pays ont déjà mis en place des programs dans ce sens, d’autres s’y mettent currently. Le Maroc moderne auquel nous aspirons tous devrait s’y intéresser aussi. The fight against the impact of climatic changes on the santé mentale doit être un souci des décideurs et des acteurs sociaux que devraient prendre rapidement les bonnes décisions.”

.



Source link

Leave a Comment