le Maroc ne fait pas assez pour lutter contre le fléau

«Smoke you!» Cette phrase choquante qui apparaît sur tous les paquets de cigarettes n’a visibly aucun effet sur les fumeurs. Leur name ne cesse d’augmenter chaque année, malgré les multiple dangers du tabagisme sur la santé. According to the report of the Conseil économique, social et environnemental (CESE) on addictive behaviors published in April dernier, Marocains reported between 15 and 18 milliards of cigarettes per annum. La Journée mondiale sans tabac, celebrated on Tuesday May 31, is the occasion to rappel the dangers of tobacco on the santé.

Des dangers à ne pas sous-estimar

After the World Health Organization (WHO), tobacco use is at the origin of more than 8 million decades old, leading to the death of a consumer sur deux. More than 7 million ces décès are due to the direct consumption of tobacco products, alors qu’environ 1.2 million résulte du tabagisme passif. In Maroc, 13.4% of adults regularly consume cigarettes and around 35.6% of the population are exposed to smoking passif dans lieux publics et professionnels and 16.5% of the population indoors. «L’usage du tobacco nuit à presque tous les organes du corps et provoke de nombreuses maladies, notamment les cancers, les maladies coronariennes, les broncho-pneumopathies chroniques obstructives, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies respiratoires et les effets indésirables sur la reproduction . Le tabagisme de la femme enceinte augmente le taux de complications au cours de la grossesse. The neonatal and pediatric complications of exposure to cigarette smoke include the syndrome of sudden death of nutrition and asthma”, explains a source from the Ministry of Health. Et d’ajouter que «le tabagisme aggrave l’asthme chez l’adulte, limitant l’activity, contribute à l’incapacité et aggravant le risque d’asthme grave que requiert des urgency. Smokers ont une probability 22 fois plus elevée de velopper a lung cancer au cours de leur vie que les non-fumeurs. Au Maroc et selon le Registre des cancers du Grand Casablanca (edition 2016), quel que 18.5% des cases of cancers enregistrés sont liés au tabac tous sexes confondus. Le tobacco is responsible for 35.4% of cancers chez l’homme against 4.8% chez la femme».

What fait le Maroc pour lutter contre le tabagisme?

Le ministère de la Santé a mis en place un Programme national de lutte contre le tabagisme. This program sees the strengthening of communication through the realization of annual campaigns of awareness aux méfaits du tabagisme as well as the reinforcement of suivi évaluation à travers the réalisation d’enquêtes périodiques sur le tabagisme. The program also provides for the training of health professionnels in techniques of care in sevrage tobacco and the mise en place of the consultation of care in sevrage tobacco at the level of the establishments of soins de santé primaires et at the hospital level.

Il est à noter, par ailleurs, que le Maroc disposes, after 1991, of loi 15-91 relative à l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Pourtant, ce texte n’est toujours pas appliqué. «Plusieurs articles de cette loi ne sont pas appliqués, ce qui montre l’absence d’une réelle volonté politique de combattre ce fléau. Le Royaume later également à ratifying the Convention-Cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT). C’est vraiment dommage, surtout lorsqu’on sait que l’WHO estimates that the mise en œuvre des mesures de cette convention devrait aider le Maroc à réduire de 35% le name de tabac consommateurs en cinq ans et de 46% en 15 ans, évitant ainsi près de 950,000 décès”, declares El Hassan El Baghdadi, president of the Association nationale de lutte contre le tabagisme et les drogues (ANLCTD). «As long as the NGOs fight against tobacco use, we confirm quotidiennement les dégâts importants de ce fléau. Malheureusement, très peu d’efforts sont fournis pour le vaincre dans notre pays», ajoute-t-il.

Sensitizing young people is important

L’usage du tabac et des drogues par les jeunes dans les établissements scolaires a pris des proportions inquiétantes ces dernières années. Lycéens, collégiens et même elèves du primaire sont tous concernedés par ce fléau which is negatively repercussed on leur scolarité, leur santé et leur vie, in general. According to the results of the “MedSPAD Maroc” survey of 2017 on the use of psychoactive substances even by high school adolescents, one adolescent said he was a smoker and another said he affirmed that he avoir consommé au moins une fois du cannabis. Alors que seuls 30% parmi eux souhaitaient en arrêter la consommation. «Il est très important de sensibiliser cette tranche de la population. Il faut les informer sur les risques réels auxquels sont exposés les fumeurs en organisant notamment des rencontres avec des médecins et des spécialistes en communication en pédagogie et en sociologie et se référant aux données scientifiques.

Il serait également intéressant de les mettre avec des persons que souffrent de maladies dues au tabagisme”, souligne El Hassan El Baghdadi, president of the Association nationale de lutte contre le tabagisme et les drogues. «Il est également important de sutenir les jeunes que souffrent d’addiction au tabac ou à la drogue. Il faut leur apporter l’aide nécessaire pour avoir la volonté et le courage to think that sevrage est possible et les orienter vers les centers spécialisés», indicate-t-il.
Il est à rappeler que le program «Collèges-lycées sans tabac» a été mis en place depuis 2007 au profit des jeunes en milieu scolaire. Il a pour objectif de lutter contre l’initiation au tabagisme in adopting the slogan «Dites non à la première cigarette».

Le tobacco, une menace pour l’environnement

Le thème pour la Journée mondiale sans tabac 2022 is «Le tabac : une menace pour notre environnement». «Avec des émissions de gaz à effet de serre équivalant à 84 mégatonnes de dioxide de carbone para an, l’industrie du tabac contribue au changement climatique et amoindrit la résilience face à ces changes, gaspille des ressources et endommage les écosystèmes», indicate l ‘WHO. Et d’ajouter que «chaque année, environ 3.5 million hectares of land sont detruits pour y cultivar du tabac. The culture of tobacco contributes to deforestation. In effect, the tobacco industry abatt chaque année 600 million trees pour produire 6,000 milliards of cigarettes, rejette 84 million tonnes of CO2 dans l’air et consomme pas moins de 22 milliards de litres d’eau, année après année ». The WHO souhaite also sensibilizer le public aux effets négatifs du tabac sur l’environnement. Elle veut prévenir les dommages environnementaux caused by the tobacco and demander à l’industrie du tobacco de rendre des comptes sur cette catastrophe environnementale mondiale.

.



Source link

Leave a Comment